top of page
Capture d’écran 2023-07-12 à 10.25.23.png

Jeanne Michard

  • Instagram
  • Facebook
  • YouTube

RÉVÉLATION 2023 AUX VICTOIRES DU JAZZ (PRIX FRANK TÉNOT)

 

RÉVÉLATION FRANÇAISE 2022 | JAZZ MAGAZINE & JAZZ NEWS

«  À découvrir absolument... Sa sonorité au ténor concilie, comme chez Sonny Rollins, rigueur et ferveur. Comme le maître aussi, celle inclination pour le jazz afro-latin, qu’elle a cultivée lors de séjours en Amérique du Sud, à New York et à Cuba. Un périple enthousiasmant ! » - L'HUMANITÉ 

 

« Une sonorité chaude, dense, dans la lignée de Coleman Hawkins, Johnny Griffin ou Sonny Rollins, dont on retrouve ici l’esprit et l’inspiration, avec ce que cela suppose d’expressivité. Un talent indubitable de compositrice. Son Latin Quintet, remarqué dans les concerts et festivals tant en France qu’à l’étranger, lui donne une réplique digne de son talent. » JAZZ MAGAZINE

 

« Boppeuse de talent, Jeanne Michard a également étudié la salsa à la source, en Amérique latine, et à New York. De cette expérience, elle a tiré l’inspiration de son nouvel album, Songes transatlantiques. Par-delà leur saveur afro-latin et leur piment rythmique, on retrouve dans ces nouvelles compositions le goût de la saxophoniste pour la note juste. Promesse de fiesta, donc, mais aussi de jazz affûté. » - TÉLÉRAMA

 

« Emmené par une saxophoniste qui ne baisse jamais la garde, ce quintet latin est promis à un bel avenir sur scène. » DERNIÈRES NOUVELLES DU JAZZ

Jeanne Michard (6 septembre 1993) commence la musique et le saxophone à l'âge de 7 ans. Marquée par la culture jazz, ses influences vont également vers la musique latine et la musique du monde. Adepte des clubs de jazz et des salles de concert à Paris (Duc des Lombards, New Morning, Sunset, Baiser Salé, Studio de l'Ermitage...) elle se produit aussi en province et à l'étranger, notamment à New York pour le French Quarter du Winter Jazz Festival. En 2021 elle enregistre un premier album sous son nom avec son Latin 5tet, « Songes Transatlantiques » qui lui vaudra de nombreux passages radio (TSF, France Musique, Fip…) et la programmation du groupe dans de nombreux festivals et clubs en France.

 

Aussi bien leadeuse que sidewoman, elle partage la scène avec entre autres, Rhoda Scott, Felipe Cabrera, Hugh Coltman, Marion Rampal ainsi qu'avec plusieurs collectifs, les Paris Jazz Sessions, le Zoot Collectif, Déluge... autant de musiciens·nes actifs·ves et reconnus·es sur la scène jazz française et internationale. Elle participe également à de nombreux projets de musique du monde : La Llave (pop afro-cubaine avec Javier Campo), Candela Collectif (salsa), Mambo Legacy (big-band salsa new-yorkaise), Clube Dos Democraticos (samba).

 

En décembre 2022, elle est élue “Révélation française de l'année” par les rédactions de Jazz Magazine et Jazz News à l'occasion de la sortie du Best Off 2022. En 2023, elle remporte le Prix Frank Tenot aux Victoires du Jazz 2023, un prix qui récompense la “Révélation” de l'année. 

 

 

 

C’est à la suite de trois voyages en Amérique Latine à Cuba et à New York ainsi que des rencontres faites dans différents projets que Jeanne Michard concrétise son envie de monter une formation à son nom et d’imaginer un répertoire en accord avec ses influences premières : le jazz et la musique latine et afro-cubaine. Elle propose des compositions mêlant les rythmiques traditionnelles aux cadences et au phrasé qu'on attribue au courant jazz bebop des années 40'. L'idée étant de créer une musique originale qui poursuivrait le geste de Sonny Rollins, Dizzy Gillespie et son travail avec le percussionniste Chano Pozo, Orlando Maraca avec son album "Afro-cuban jazz project", Julien Lourau avec "The Rise" ou encore Abraham Mansfaroll et son album "Dizzy el afrocubano". Elle s’entoure du pianiste Clément Simon, du contrebassiste Maurizio Congiu et des percussionnistes Natascha Rogers et Pedro Barrios pour un premier album, « Songes transatlantiques » à travers lequel elle revisite ses voyages en musique en faisant dialoguer les percussions avec des harmonies qui rappellent celles du jazz traditionnel. Ce groove particulier mené avec brio par le duo de percussionnistes viendra ainsi rythmer les cadences du piano, de la contrebasse et les mélodies du saxophone ténor. Des mélodies qui racontent des histoires, des rêveries...des songes.

Jeanne Michard Quintet.png
« S’entourant d’un quartet diablement efficace, la saxophoniste ténor est très parfaitement convaincante, créant autour d’elle une réelle osmose, pleine de la chaleur et de l’énergie de cette musique si difficilement « authentique » lorsqu’elle est loin de ses racines. Pas un mince exploit. » JAZZ NEWS
.png
bottom of page