TELEPHONE

Tel: +33 (0)6 81 98 90 95

 

© 2013 - Designed by Marina Chassé for aadps.

Created with Wix.com

 

Tricia Evy

"Tricia Evy se promène dans l'univers du jazz avec une aisance déconcertante.  Elle habite littéralement chaque titre." CULTUREBOX

" Nouvelle égérie du jazz vocal caribéen en pleine floraison. Force est de constater le talent pur de la jeune Guadeloupéenne dont la voix maîtrise genres divers et ambiances mutantes entre brumes troubles et soleils incandescents" AMINA

"Forte de ses racines créoles, sa voix douce est très justement dosée, alliant rondeur et sensualité. Qu’elle s’exprime en français, en anglais, en portugais ou en créole, Tricia mêle avec délicatesse la chanson au rythme chaloupé de la biguine et à l’élégance d’un jazz classique teinté de reflets latins." NOUVELLE VAGUE

  • Facebook
  • YouTube

Née  à  Bondy  en  1984,  Tricia  Evy  part  vivre  en  Guadeloupe  à  l’âge  de  3  ans.  C’est  là  qu’elle  se  découvre  une  passion  pour  la  musique  et  le  chant  en  écoutant  Patrick  Saint-Éloi  (Kassav)  et  Georges  Brassens.  Après  une  rencontre  musicale, elle  change  de  voie  et  s’oriente  vers  le  jazz.  Elle  apprend  le  métier  sur  scène  et  en  écoutant  les  classiques  dont  elle  s’imprègne,  d’Ella  Fitzgerald  à  Billie  Holiday,  en  passant  par  Louis  Armstrong.

Elle joue tout d'abord en trio et sort un premier album en 2010, « Beginning ». Par la suite, elle entame une carrière solo et sort un deuxième album en 2013, « Meet Me». Elle est accompagnée par des musiciens de renom : le pianiste David Fackeure, le bassiste Thierry Fanfant et le batteur Francis Arnaud. Dans cet album, Tricia propose un répertoire varié mêlant compositions personnelles, standards de jazz et morceaux issus du patrimoine antillais.

Avec son nouvel album “Usawa” (2018),  Tricia Evy poursuit sa progression parmi les figures de proue du jazz caribéen.

 

"Sobriété, intimité, douceur, plénitude caractérisent ces interprétations conçues pour une grande part avec la complicité du seul piano. Un album presque entièrement dédié au blues et à la ballade, genres de prédilection de la jeune artiste. D’entrée de jeu, avec “The Thrill Is Gone”, le décor est planté en clair obscur pour un dialogue épanoui en communion avec le clavier.

 

David Fackeure, pianiste arrangeur à la créativité inépuisable, toujours en quête de perfection, transcende avec une économie de notes un univers harmonique tout en nuance et en transitions épicées et raffinées. 

 

Tricia rejoint plusieurs fois ses racines afro-caraïbes : dans deux arrangements personnels d’œuvres oubliées du compositeur guadeloupéen Al Lirvat ; puis avec “Jou Ouvè”, poésie musicale de la naissance d’un nouveau jour écrite par Paulo Rosine, pianiste martiniquais et mentor historique de Malavoi ; puis enfin avec une reprise de “Nataly”, paroles protectrices d’un parrain à sa jeune filleule, venant du percussionniste et peintre martiniquais Henri Guédon sur la musique du trompettiste brésilien Solon Gonçalves. L’ouvrage se conclut en éblouissement par un chant d’amour, une bouleversante version de“Falando De Amor” d’Antonio Carlos Jobim... 

 

Tricia possède ce don voluptueux, cette capacité d’infléchir et d’habiter la voix. Dans ses improvisations en scat, elle nous offre le plaisir de se fondre dans la mélodie pour devenir elle-même mélodie de tout son être. Le chant de Tricia Evy apporte ce baume apaisant, réconfortant, chargé d’espoir, que notre monde désemparé appelle de toutes ses forces. Je crois retrouver dans son jeu, dans son expression, les accents de sincérité ultime, la déchirante nudité d’âme à fleur de peau qui faisaient la signature de Nina Simone, inoubliable prêtresse de la Soul Music." 

 

- Jean-Pierre Meunier, directeur artistique « Antilles », disques « Frémeaux & Associés »

 

Musicienne en constante activité, Tricia Evy voyage à travers le monde. Le public a déjà pu la découvrir sur de très nombreuses scènes, parmi lesquelles le Manly Jazz Festival à Sydney, Devonport Jazz Festival (Tasmanie), le Duc des Lombards, Jazz in Marciac, Enghien Jazz Festival, Montreux Jazz Festival, Festival Jazz de Doha, Festival Carib In Jazz à l’Olympia, Martinique Jazz Festival, la Scène nationale de Bayonne, Jazz en Touraine, Montreux Jazz Festival, Jazz à Vienne, Porvo Jazz Festival (Finlande), Jamboree Jazz Club à Barcelone, La Bielorussie, L’Equateur, Singapour, Les Iles Canaries, Le Pan Piper Paris...

"Disons-le tout de suite, on aime. Et nous avons savouré « Meet me » à petites doses et délectation. Nos morceaux préférés : l’interprétation de « Modinha » (Vinicius de Moraes, Antonio Carlos Jobim), « I Fall In Love Too Easily » et « Lanmou A ». Ces trois chansons, à elles seules, donnent un peu le ton de l’album, qui s’inscrit dans une harmonieuse diversité. Influences de la bossa nova, du jazz vocal moderne, de la biguine et de la musique classique (Chopin). Différents repères, différentes cultures, et des textes interprétés en brésilien, en anglais et en créole. OUTRE-MER 1ERE, FRANCE TV

 

"First of all, i have to say, and all the feminists will probably cringe, but this woman is goddess like… Then she has this very clear voice that I will never have and has this warm, sweet delivery that makes her audience melt and especially when she sings in French. I picked one her original compositions that pays a vocal tribute to the Jon Hendricks legacy and showcases that sometimes english isn’t the only language that sounds good on short note, up beat melodies. My second choice is a traditional French West Indies melody, just plain greatness. I love folks who pay their respects. We must keep our past, present, while living the future." CHINA MOSES, Paris Jazz Playlist.

1/1